Roue carrée

Bordel mais qu’est-ce qui tourne pas rond ?
Cercle carré, rien à l’horizon
Destin égaré dans la cage d’escalier
Trop de nuit sans dormir, rien qu’aimer.
Comme un chat errant sur sa gouttière,
Errer comme un gland, faire le tour de la terre
Du Vietnam a la mer d’Espagne,
Sans pouvoir s’émerveiller
Quand on sait que les fleurs fanent,
On finit par ne plus les aimer.
Et quand on fane, qu’advient-il ?
La peau se fripe, la faucheuse s’approche,
Acceptation, ou finir comme ceux qui s’accrochent ?
Incapable de marcher, dans leur yeux aucune couleur,
Pupilles épuisées par des années de labeur.
Le monde se délave comme un vieux jean,
Les souvenirs s’estompent, la vieillesse emplit les narines
Ah que reste-il ?
Chat errant, encore,
Cœur battant, résistant à la mort
Mais pour quelle raison ?
Il n’y a rien à l’horizon,
Si un jour il y eût autre chose qu’un  absurde carré rond !

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s