bourreau

Odeur de pesticide,

Poumons agressés.

Hommes insipides

Qu’y avez-vous gagné ?

Un peu de gloire,

Des beaux bâtiments,

Au détriment de l’espoir,

Assassiner vos enfants.

Chaque parcelle,

Sous votre règne ignoble,

Jusqu’au ciel,

Vous qui vous croyez noble,

Vous avez tout dérobé!

Ce dieu auquel vous tenez,

Que pensez-vous qu’il en pense ?

De ces peuples décimés,

Pour votre civilisation indécente.

Je souffre d’avoir conscience,

De faire partie de cette immondice,

Honte de nous, notre belle science,

Honte pour nos fils.

Que de beautés pour pas grand-chose,

Nous somme tous aphones.

Mon humeur est morose,

Sous ce ciel de carbone.

Incapable de me battre,

J’ai tant à me reprocher,

Quand je vous laisse abattre,

Les pauvres bêtes que je vais manger.

Suis-je aussi un bourreau,

Quand je croque dans mon macdo ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s